Festival d'Avignon IN

Liebestod d’Angelica Liddell

Elle nous parle, elle titube d'ivresse et de désir, sa voix s'adonne à la mélancolie et à la fureur ; elle parle à tout ce qui en nous est sans cesse retenu, taiseux, médiocre : elle nous apprend l'humilité et la terreur.

Critique de livre

À la carabine (suivi de) Cheveux d’été de Pauline Peyrade (paru en octobre 2020 aux Solitaires Intempestifs)

A la carabine et Cheveux d'été apparaissent comme deux très belles pièces, deux œuvres essentielles parce qu'elles questionnent des aspects de notre société avec la force PULSATRICE du théâtre. Elles font ici advenir à la réalité l’expérience communément vécue de la violence dans la quotidienneté et l’intimité de la vie des femmes.

Critique de livre

Portrait d’une sirène de Pauline Peyrade (paru en novembre 2019 aux Solitaires Intempestifs)

En ce mois de novembre 2019, Pauline Peyrade vient de publier sa troisième pièce, un triptyque intitulé Portrait d'une sirène avec la mention « conte » sur la première de couverture.

Critique de spectacle, critique de spectacle paris

Sœurs (Marina et Audrey) écrit et mis en scène par Pascal Rambert

Le drame apparaît alors peut-être dans cette interrogation, presque absurde mais tellement douloureuse et indépassable : pourquoi ces deux femmes « nées du même vagin » devraient-elles s’entendre malgré tout ? Ou, de la même façon, pourquoi, malgré ce lien charnel ne peuvent-elles pas y parvenir ?

Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon

Sainte dans l’incendie, de Laurent Fréchuret

Une âme pure et parfaite, brute, incarnée dans ce corps incroyable qui se meut devant nous. Telle est le personnage que campe l'incroyable Laurence Vieille, dirigée de toute évidence avec une grande finesse par Laurent Fréchuret.

Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon, Sens Interdits 2017

Labio de Liebre écrit et mis en scène par Fabio Rubiano par la compagnie Teatro Petra (Colombie)

Le théâtre de Fabio Rubiano est un théâtre engagé dans la pensée et débordé par les limites étroites de la poésie : il expose une sorte d'ardeur théâtrale féconde pour accoucher de réflexions intenses sur notre condition humaine et provoquer par le rire, nos douleurs encloses...