Critique de livre

À la carabine (suivi de) Cheveux d’été de Pauline Peyrade (paru en octobre 2020 aux Solitaires Intempestifs)

A la carabine et Cheveux d'été apparaissent comme deux très belles pièces, deux œuvres essentielles parce qu'elles questionnent des aspects de notre société avec la force PULSATRICE du théâtre. Elles font ici advenir à la réalité l’expérience communément vécue de la violence dans la quotidienneté et l’intimité de la vie des femmes.

Critique de livre

Portrait d’une sirène de Pauline Peyrade (paru en novembre 2019 aux Solitaires Intempestifs)

En ce mois de novembre 2019, Pauline Peyrade vient de publier sa troisième pièce, un triptyque intitulé Portrait d'une sirène avec la mention « conte » sur la première de couverture.

Critique de spectacle, critique de spectacle paris

Sœurs (Marina et Audrey) écrit et mis en scène par Pascal Rambert

Le drame apparaît alors peut-être dans cette interrogation, presque absurde mais tellement douloureuse et indépassable : pourquoi ces deux femmes « nées du même vagin » devraient-elles s’entendre malgré tout ? Ou, de la même façon, pourquoi, malgré ce lien charnel ne peuvent-elles pas y parvenir ?

Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon

Sainte dans l’incendie, de Laurent Fréchuret

Une âme pure et parfaite, brute, incarnée dans ce corps incroyable qui se meut devant nous. Telle est le personnage que campe l'incroyable Laurence Vieille, dirigée de toute évidence avec une grande finesse par Laurent Fréchuret.

Critique de livre

Poings de Pauline Peyrade (Les Solitaires Intempestifs, édité en novembre 2017) Regard sur le livre

Les personnages de Pauline Peyrade sont toujours en décalage dans leurs perceptions du réel. Enfermés dans leurs pensées, ils sont les gisants d'un monde en devenir, en eux se concentrent tous les malaises, en eux s'animent de secrètes ardeurs faites de haines et d'abandons, en eux se révèlent une expérience traumatisante du monde, faite de cris silencieux et d'émotions percluses.