Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon

Retour sur Oreste à Mossoul et Mary Said what she said, Milo Rau et Bob Wilson au théâtre des Célestins

Dans les deux spectacles évoqués ici, le “star system” bien qu’étant une composante essentielle de la compréhension du spectacle n’enlève rien à la qualité du propos artistique. Ce sont des spectacles dont la force ne vient pas de la distribution, mais dont la puissance est servie par les protagonistes.

Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon

Regards en parallèle : Feutrine par le théâtre du Verseau, Un instant de Jean Bellorini

Cette rentrée lyonnaise nous a réservé deux surprises d’une incommensurable douceur qui nous fait rentrer dans cette nouvelle saison d’une manière étonnante, surprenante, avec deux spectacles qui se font écho à plus d’un titre : Feutrine, par le théâtre du Verseau, présenté à l’Espace 44 et en tournée en ce moment, et Un Instant, une relecture de Proust par Jean Bellorini au théâtre de la Croix Rousse.

Critique de spectacle

Retour sur le festival bourguignon Y’A PAS LA MER

[Bourgogne, Saône et Loire, Toulon sur Arroux]

Critique de spectacle, Edinburgh International Festival EIF 2019, Festival d'Edinburgh 2019

Œdipus by Robert Icke / ITA Ensemble at King’s Theatre, Edinburgh International Festival 2019.

The rewriting of the myth banalizes the characters but emphazises the emotional power of the events : be present at a drama in the life of someone who looks like us seems to be more stronger than look at tragic heroes who would cross the sames dramas. The humanization of the characters heightens our empathy, and it's simply powerful !

Critique de spectacle, Edinburgh Festival Fringe 2019, Festival d'Edinburgh 2019

SHINE by THE HIPPANA THEATRE [ZOO VENUES / FRINGE 2019]

The performance draws up a strong strength, with some disturbances because of the lost of a child theme ; during the show, we also experience a strong softness. […] Everythings happens in a strange frailness and the interstice between the eyesight and the hearing rises up an in-between realistic and oneiric at the same time. We do not come out unharmed from the performance of this powerfull duo of actors.

Critique de spectacle, Edinburgh Festival Fringe 2019, Festival d'Edinburgh 2019

Lovely Girls by the Hiccup Project [ZOO Venues / Fringe 2019]

Le spectacle appartient à un genre encore largement absent du paysage théâtral français, le « physical theater ». Ce mélange entre danse et théâtre amène ici un rythme très intense au spectacle. Les tableaux s’enchaînent, nourris de textes mais aussi de chorégraphies. C’est un mélange réjouissant, qui permet un réel investissement émotionnel et intellectuel à la croisée des deux disciplines, et quand c’est parfaitement maîtrisé comme c’est le cas ici, c’est un genre qui permet une vraie exigence intellectuelle et artistique.