L’Alchimie du verbe, site de critique théâtrale

C’est par l’édito d’Olivier Py pour cette 71 édition que nous commencerons notre propre présentation, pour vous, amis, lecteurs, spectateurs et professionnels du spectacle vivant :

« Les temps sont au moins très sévères, soit nous sommes écrasés par notre impuissance, soit nous sommes coupables d’indifférence. Par quelle alchimie dans ce tourment intérieur, pouvons-nous penser que l’art est la réponse ? […] L’homme qui a trouvé une fois auprès de l’art cet éblouissement ne s’en lassera jamais. Il est peu probable qu’il veuille garder cette joie pour lui-même, jalousement, comme un trésor honteux, non, il voudra la transmettre. »

Voilà notre 4ème Festival d’Avignon consécutif qui vient en même temps fêter les quatre années d’existence de notre blog, quatre années où nous avons furieusement parcouru les salles de spectacles et les livres, quatre années au cours desquelles nous avons transmis et assumés, au gré d’une équipe qui n’a de cesse de s’agrandir, l’amour du théâtre et de la poésie, au moins le sentiment qu’il y a là une nécessité vitale, un éblouissement tel que le dit Olivier Py dont notre blog se fait sans cesse l’écho. L’écho comme l’écho des planches, admirable radio au cœur du festival présidée par Luc Magrina à qui nous devons notre présence en Avignon et à laquelle Raphaël et David vont participer activement cet été, Raphaël pour la troisième année et David pour la première fois, autant de sons et d’entretiens qui viendront compléter notre travail de critique, avoué de la pensée et de la poésie quand l’aventure radiophonique nous fait traverser la parole et produit des rencontres aussi inattendues que germinatrices pour notre vie intérieure.

Nous sommes des enfants d’Avignon et des années de direction d’Olivier Py, le blog est né dans cette aura et a perduré grâce à elle. Avignon est ce souffle qui nous met debout chaque été, cette ardeur qui nous enflamme quand las, nous vivons des moments difficiles au cours de l’année. Car Avignon, ce sont aussi des personnes que nous croisons chaque année et qui sont autant de frères alchimiques, comme vous, lecteurs qui visitent notre blog de temps à autre.

Aussi, n’attendez pas ici l’exigence d’un journal, ou le professionnalisme de nos critiques… Car on ne peut pas juger les flammes d’un brasier, on ne peut qu’en conserver quelques braises, garder le souvenir de la chaleur qu’elles nous procurèrent et essayer de libérer par l’écriture tout cette chaleur qui nous enveloppa, avec Impatience et Lucidité pour reprendre des termes chers à Olivier Py.

N’hésitez-pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous voulez nous adresser un dossier de presse, vous pouvez le faire sur alchimieverbe[@]gmail.com ou nous contacter sur nos réseaux sociaux. Nous serons présents sur Avignon dès le 4 juillet. Nous vous tiendrons informés de nos publications et des événements auxquels nous participerons sur nos réseaux sociaux. Vous pourrez également consulter le blog qui sera mis à jour quotidiennement à partir du 7 juillet.

Bon Festival à tous !

Raphaël Baptiste et David Pauget, les rédacteurs en chef.

Les rédacteurs :

7 commentaires

  1. Bonjour,

    Je m’occupe de toute la programmation Champagne Ardenne (6 spectacles) à la Caserne des Pompiers et à l’Ile Piot (pour le cirque). Pouvez-vous avoir la gentillesse de me dire à quelle adresse mail je peux vous faire parvenir les informations ?

    Cordialement.
    Marie Llamedo
    06 20 12 43 71

  2. Belle équipe ! Belle revue théâtrale, aux couleurs séduisantes. Les critiques sont précises, documentées; agréables à lire, elles donnent une bonne idée du spectacle. Fructueuse rencontre de navette pour Karamasov ! Je suis aussi très contente d’avoir trouvé « L’écho des planches » et ses rencontres podcastées. Merci pour votre travail de qualité. Béatrice.

  3. Bonjour,

    Je me permets de vous écrire ici pour vous dire que la conférence de lancement de l’édition 2017 des Nuits de Fourvière se déroulera à la Salle Molière jeudi 24 mars prochain.

    Malheureusement, n’ayant d’autre moyen de vous contacter que celui-ci, je ne peux vous envoyer l’invitation en PJ. Seriez-vous intéressés ?

    Si oui, n’hésitez pas à m’écrire par mail.

    Bien à vous,

    Anaïs Mercier
    Assistante Service Presse
    –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
    LES NUITS DE FOURVIÈRE / 1 rue Cléberg – 69005 Lyon
    Tél. +33 (0)4 26 22 93 99
    http://www.nuitsdefourviere.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s