Critique de spectacle, critique de spectacle paris

The Scarlet Letter, une création d’Angélica Liddell

Les corps qui traversent cet univers sont ces mêmes corps écrasés par le poids d'être sans cesse coupables, mais ils ne sont pas pour autant amorphes et ruinés... Sous la direction de leur prêtresse Angelica Liddell, ils accèdent à une sorte de démesure qui est précisément un acte poétique !

Critique de spectacle, critique de spectacle paris

VOILÀ CE QUE JAMAIS JE NE TE DIRAI de VINCENT MACAIGNE

« C’est la fin du monde ? », demande Kent dans la pièce « Le Roi Lear » de Shakespeare, ou « une image de la fin du monde ? », comme lui répond Edgard ? Comme Shakespeare, Macaigne place la catastrophe au cœur de sa performance. Alors oui, il y a cette débauche d’énergie, cette démesure dans son théâtre en état d’urgence, mais le résultat est bluffant.

Critique de spectacle, critique de spectacle paris

L’homme hors de lui, texte et mise en scène de Valère Novarina

Le personnage de l'Homme hors de lui devient dès lors une sorte de figure quasi-christique, une essence nouvelle qui serait « le dégagement rêvé, le brisement de la grâce croisée de violence nouvelle »  telle que l'annonce Rimbaud dans « Génie » (Les Illuminations). La recherche de Valère Novarina semble arriver à une musicalité nouvelle et renouvelée, qui au lieu du lyrisme sanglant et spectaculaire de la parole préfère une écume de désespoir et un reflux de vanité.

Critique de spectacle, critique de spectacle paris

Baal de Bertolt Brecht dans une mise en scène de Christine Letailleur

Par Vincent Camus Sans vains froufrous, le mythe de l' « artiste maudit » s'incarne tout à fait dans Baal ; la mise en scène nous montre que ses mots sont finalement moins mythiques que mystificateurs. Écouter le plaisir que Baal prend à parler, à mesure qu'il pérégrine, c'est à la fois s'émouvoir de leur beauté et constater la démesure touchante de leur ambition. De sorte que s'il s'agit bien du recul d'une certaine théâtralité réaliste, c'est aussi parce qu'il s'agit d'abord d'une envie certaine de poésie de Brecht...

Critique de spectacle, critique de spectacle paris, Critiques de Spectacles à Lyon, Critiques de spectacles à Lyon

MayDay de Dorothée Zumstein dans une mise en scène de Julie Duclos par la Compagnie l’In-quarto

Par Raf Il s'agit là d'une création réussie pour MayDay parce qu'elle advient hors de nous-même, démesurée dans sa fragilité, et pourtant calme dans la violence qu'elle manifeste et dont elle est le manifeste fébrile !