Critique de spectacle, Critiques de Spectacles à Lyon

Ubu Roi (ou presque…) d’après Alfred Jarry, par Christian Schiaretti

Schiaretti parvient à rendre cette explosion exubérante du texte sur la scène. De ce fait, une énergie naïve se déploie sur scène, celle de l'enfant capricieux et égocentré qu'est Ubu, celle de la soif de pouvoir (et non pas de simple puissance, contrairement au père Ubu), qui dévore la mère Ubu, celle enfin de la troupe qui ressuscite dans le bazar cette pièce polémique...

Critique de spectacle, Critiques de spectacles à Lyon

Une saison au Congo d’Aimé Césaire dans une mise en scène de Christian Schiaretti, une production du TNP avec entres autres les comédiens du Collectif Béneeré

Ce chavirement précisément qui raconte à la fois la jouissance et la douleur de l'homme, les comédiens le convoient dans leurs corps, et même si cela passe dans cette pièce par le sarcasme des blancs, la vraisemblance de la fête et de la joie populaire et par la description des antichambres du pouvoir et des conflits d'oppositions, l'ensemble de ceux qui espèrent dans cette pièce sont des figures de désespérés convertis au fer de leur propre élan, au secret de leurs propres matrices, qui parviennent en cheminant à espérer, mais qui sont impuissants...

Critique de spectacle, Critiques de spectacles à Lyon

Antigone, variation à partir de Sophocle de Jean-Pierre Siméon dans une mise en jeu de Christian Schiaretti

il faut reconnaître la force de ce travail qui démontre la force de la Parole quand elle est écrite par un poète et qu'elle est représentée simplement, nue dans sa chair fragile et mortelle, mais qu'elle rassérène malgré tout notre croyance en l'humanité et en son avenir si noir si nous l'acceptons comme tel, plein d'amours et de sacrifices, si comme Antigone, nous avons la force de nous dépasser et de nous embrasser contre la violence de l'histoire et les frayeurs de la vie.