Spectacles de danse à Lyon

À vue de Brigitte Seth et Roser Montllò Guberna

Par moments, il semble vain de tenter de dire ce que l'on a sur le cœur, et c'est à cet instant que le geste, la danse prend la parole. Elle arrive comme un agacement, comme un ras-le-bol, comme une folie. Les corps nous disent « J'en ai assez », ou, plus étrange encore « J'en ai assez d'être dans ce corps ». C'est ainsi que la question identitaire apparaît. Car, bien évidemment, ce changement de sexe que se sont assignés les interprètes pose ouvertement une réflexion autour du genre.