Spectacles de danse à Lyon

ARCHIPEL FLAMENCO AUX NUITS DE FOURVIERE : EDUARDO GUERRERO / MARÍA PAGÉS

Sous couvert de nous montrer une force incroyable voire de l'orgueil, le flamenco dépeint des émotions bien plus contradictoires. C'est aussi une femme ou un homme qui souffre et qui veut dépasser cette souffrance, la sublimer pourrait-on dire. D'un côté il semble tenir en laisse ses émotions et les dompter à la manière d'un torero, d'un autre c'est justement parce qu'elles le ronge qu'il veut les écraser, les faire disparaître sous ses pieds, les faire fuir avec ce vacarme, ce roulement de pierres qui jaillit de toute cette entité.