Épilogue de L’Alchimie du Verbe Pour l’édition 2015 du Festival d’Avignon OFF et IN

David et Raphaël

L’Alchimie du Verbe a effectué cette année un travail de fond sur toute la durée du festival :

Pour le OFF :

Nous avons eu le plaisir d’assister à une quinzaine de spectacle. Raphaël a écrit quatorze critiques et David, une critique en anglais. David a publié dans le cadre de son stage à la Marseillaise plusieurs articles sur le festival :

Le Marchand de Venise de Pascal Faber : « Le spectacle pépite d’or qui brille d’une actualité étonnante » (La Marseillaise, 10 juillet)
Antoine Demor gratte le vernis : (La Marseillaise, 16 juillet) « Un stand up détonnant ! »

Il a également couvert 4 événements qui ont trait à la vie du festival :

-Le marché des artisans: “Les artisans du Festival » (La Marseillaise, 10 juillet)
-Agence de diffusion des cultures de l’Outre Mer: “Présence de l’outre Mer” (La Marseillaise, 10 juillet)
– « Rencontre avec l’équipe de l’Echo des Planches » (La Marseillaise, 17 juillet)
-Conférence de presse de clôture du OFF (La Marseillaise, 28 juillet)

Dans le cadre de son stage à la Radio L’écho des planches basée à la maison Jean Vilar, Raphaël a réalisé des interviews des artistes du OFF et une émission spéciale, ainsi que des reportages sur des spectacles de l’agence d’outre-mer.

Pour Marche dans un texte de Christian Petr et une mise en scène de Serge Barbuscia :

Pour A Petites Pierres qui s’est joué à la chapelle du Verbe incarné :

Raphaël a réalisé avec l’aide de Luc Magrina, une émission nommée Regard Intime en compagnie de Jorge Lavelli et de Daniel Mesguich :

Raphaël a enfin réalisé trois interviews d’artistes du OFF :

Catherine Javaloyès pour la Campagne de Martin Crimp :

Jean Doucet pour la Famille Töt :

Jean-Charles Mouveaux pour Du Luxe et de L’impuissance :

Pour le IN :

Raphaël a publié quatorze critiques, et David une critique du Roi Lear en anglais. David a aussi publié des critiques du IN dans les colonnes du journal :

Richard III de Thomas Ostermeier : « Deux rois couronnés de succès » (La Marseillaise, 14 juillet)
Le Roi Lear d’Olivier Py : « Le plus bel hommage à Shakespeare » (14 juillet)
Hacia La Alegria d’Olivier Py : « Les affres d’une crise intérieure » (16 juillet)
The Last supper par Ahmed El Attar : « Un portrait drôle et cinglant d’une société en déliquescence » (22 juillet)

Il a également couvert la conférence de presse de clôture du Festival : « Un excellent bilan pour la 69ème édition »

(La Marseillaise, 27 juillet)

Raphaël a réalisé des interviews d’artistes dans le cadre de son stage :

Olivier Py pour le Roi Lear :

Valère Novarina pour le Vivier des Noms :

Ahmed Al Attar pour The Last Supper :

Samuel Achache pour Fugue :

Gaëlle Bourges pour A mon seul désir :

Une fois ses considérations numéraires énoncées, nous avons beaucoup appris au cours de nos stages, nous avons pu lier notre regard critique et le confronter à de vrais professionnels qui ont su nous épauler, nous conseiller et nous apprendre avec bienveillance et amitié à devenir des apprentis-journalistes exigeants. Nous avons aussi appris à maîtriser les outils informatiques, les montages sons et tant d’autres choses qui font que nos stages sont de vrais belles réussite. Une petite pensée et une grande considération pour l’équipe de l’écho des planches dont Raphaël a fait parti, avec Julien, Camille, Luc, Sarah et Antoine, ainsi que Dimitri et Juliette. L’Alchimie du Verbe remercie vivement  Toni di Troia du journal la Marseillaise pour sa confiance, et pour ses nombreuses qualités humaines.

L’Alchimie du Verbe plus particulièrement  Raphaël, remercie Luc Magrina, directeur de la radio l’écho des planches pour son soutien et son investissement auprès de ses stagiaires. L’Alchimie du verbe remercie avec ardeur Jean Philippe Rigaud et Pascal Zelcer sans qui cette aventure n’aurait jamais vu le jour. L’Alchimie du Verbe remercie également le service de presse du IN qui a su nous faire confiance et reconnaître notre travail à sa juste valeur, et plus particulièrement Fanny Gauthier qui a accompagné nos démarches tout au long de ce festival.

Enfin, nous prétendons donner notre sélection des spectacles que nous avons pu apprécier avec émotion et sensibilité dans ce festival :

En premier lieu, Richard III dans le IN pour son incroyable performance technique et humaine

En second lieu, La Campagne de Martin Crimp par la Compagnie le Talon Rouge dans le OFF, qui a su créer un univers poétique incroyablement repoussant et séduisant.

Enfin, en termes de création poétique, Dinamo dans le IN pour la beauté du geste et de l’instant.

Nous remercions nos lecteurs de nous avoir suivi tout au long de ce festival et nous vous invitons à consulter régulièrement notre site, qui fera bientôt des critiques de livres sur les parutions théâtrales du moment, et qui suivra avec attention la saison culturelle lyonnaise. Quant à David, il s’en va pour les Etats-Unis d’où il enverra des articles sur les pièces qu’il pourra apprécier à Philadelphie.

A l’année prochaine, Pour un nouveau Festival !

Le rédacteur en chef, Raphaël Baptiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s