Roméo et Juliette, le samedi 12 juillet 2014 à 18h10, aux Ateliers d’Amphoux

Pour le 450ème anniversaire de la naissance de Shakespeare, la Compagnie « Out of Artefact » nous offre un très bon spectacle d’émotion et de passion en transposant l’histoire dans l’Algérie des années 50, tout en conservant ce qui sert de toile de fond tragique à l’histoire : le conflit séculaire entre les Montaigu, musulmans, famille à laquelle appartient Roméo, et les Capulet, catholiques, dont fait partie Juliette. La pièce de Roméo et Juliette commence donc par le soliloque d’un personnage inquiétant, une sorte de guide à l’apparence spectrale, annonçant déjà par prolepse le final tragique.

 

Cette transposition de la pièce à Alger est une excellente idée qui permet de donner une fraîcheur au texte, en le situant à une époque plus proche de la notre, et de souligner l’importance de ce conflit sempiternel entre les deux maisons rivales. Le décor scénique est simple, mais offre un certain dépaysement au spectateur, entre le coucher du soleil dans la belle Alger, les décors intérieurs typiquement arabes, et le chant du muezzin accompagnant le lever du soleil. Point d’ecclésiastiques dans cette pièce, mais un imam, avec la très bonne idée de le rendre aveugle, lui donnant ainsi une dimension mystique, une figure de sage, qui ne parvient cependant pas à sauver Roméo et Juliette du conflit entre leurs deux familles.

 

Le rôle des deux amants est incarné par deux acteurs performants. Il est à noter que deux acteurs différents jouent les rôles de Roméo et Juliette, les binômes s’alternant selon que le jour est pair ou non. Le jeu de l’acteur incarnant le rôle de Roméo convient parfaitement à la description que donne Mercucio au héros : l’amour de Roméo est aveugle et c’est ainsi que la noirceur lui convient. Le conflit entre les Capulet et le Montaigu n’est autre que le catalyseur des passions et des événements funestes de cette tragédie. Cette adaptation parvient à susciter terreur et pitié en ne se perdant pas dans les travers d’une simple histoire d’amour banale.

 

Cette pièce est donc un succès, dans le sens où le transposition du texte va de pair avec une très bonne adaptation du drame shakespearien, dans lequel l’alliance entre les deux amants naît au cœur d’un conflit séculier, offrant ainsi une excellent tragédie au spectateur.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s