Le Moi de la Danse 2017 aux Subsistances

http://www.les-subs.com/evenement/le-moi-de-la-danse-2017/

Le centre culturel les Subsistances de Lyon débute cette année 2017 avec un festival qui prend pour thème le Moi. Qui suis-je quand je danse ? Quelle est mon identité ? Quelle est ma singularité ? Quelle partie de moi nourrit mon geste ? Ces questions, auxquelles ont toujours été confrontés les chorégraphes prennent une teinte nouvelle et intimiste avec les créations qui nous sont proposées. Six chorégraphes de différentes générations se dévoilent face au spectateur pour donner à voir des pièces profondément personnelles, prenant une teinte introspective et laissant libre cours à l’expression du corps comme marqueur de leur identité.

Ce jeudi 26 janvier a donc eu lieu la première de cette série, avec une soirée comprenant deux solos, l’un du danseur suisse Thomas Hauert – formé à Codarts, il a notamment été danseur dans la compagnie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaeker avant de fonder sa propre compagnie, Zoo, basée à Bruxelles – et l’autre de Fouad Nafili, jeune artiste autodidacte qui s’est formé en danse au fil de ses expériences, du classique au hip hop en passant par la danse contemporaine.

Les deux solos ont donné le ton au festival : nous avons affaire à un type très particulier de création. C’est une véritable mise à nu de la part des chorégraphes, audacieuse mais risquée, qui transporte dans un univers si personnel qu’il n’est pas facile d’en discuter.

(SWEET) (BITTER) / THOMAS HAUERT