Marguerite D dans une mise en scène d’Anne-Margrit Leclerc par la compagnie du Jarnisy

à la Caserne des Pompiers à 16h15

Dans le troisième volet du triptyque DoltoDalidaDuras qui traite des figures de trois femmes d’exception, on retrouve ce spectacle, Marguerite D qui s’est nourri des deux créations précédentes afin d’aborder Marguerite Duras non pas par son œuvre mais en tant que femme.

En effet, au-delà de l’écrivaine et du personnage publique, la compagnie du Jarnisy avec son spectacle Marguerite Dnous dévoile avant tout le portrait d’une femme, réalisé à partir des entretiens et interviews de Marguerite Duras à l’orée de cette forme qui se revendique auto-fictionnelle et documentaire. Pour comprendre la femme, il faut partir de l’enfance. Elle est incarnée par une marionnette de la taille d’une fillette qui interroge du regard Marguerite âgée et que manie tendrement la figure de la mère. Cette mère nous apparaît tel qu’elle doit être dans les souvenirs de Marguerite enfant : jeune, douce et protectrice. Par ailleurs, son silence nous rappelle sa présence presque fantomatique, incarnation d’un souvenir qui appartient à une époque de sa vie passée.

Grâce à la présence simultanée sur scène de la marionnette et d’une Marguerite Duras déjà âgée, les différentes époques se mêlent, se superposent et communiquent entre elles. Le plateau épuré participe de cette atmosphère intimiste, propice aux confidences, au partage des souvenirs et à l’introspection. Un écran blanc aux courbes arrondies meuble la scène, les paysages qui y sont projetés aident alors à l’immersion dans le passé de Marguerite Duras, ainsi l’évocation prend vie.

Le retour sur l’enfance presque sauvage de cette femme, en Indochine, se mêle alors au souvenir de la découverte de la sexualité, de son mari, de l’alcoolisme, de ses enfants ou encore à quelques uns de ses romans. L’ensemble prend la forme d’une évocation sensible mais aussi quelques fois crue de la vie de cette femme que tous connaissent en tant qu’écrivaine mais beaucoup moins en tant que femme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s