Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture de Woody Allen dans une mise en scène d’Olivier Labiche par la compagnie Maccassar Théâtre au Célimène à 14h15

Cette représentation est d’une veine comique et loufoque et choisit parmi le recueil de textes de Woody Allen, trois parties : la psychanalyse, la cinéphilie et le roman policier. Les comédiens sont pleins d’énergies et incarnent scrupuleusement leurs rôles et les différentes facettes de leurs personnages. L’interprétation des comédiens est intéressante quoique fort rédhibitoire, elle écarte avec un humour condescendant, le grand esprit de subtilité de l’auteur. Néanmoins l’ensemble reste plein de bonne volonté, et particulièrement dans la dernière partie du spectacle, où l’on reconnaît le travail accompli sur le texte, et la finesse des choix de décor et de lumières.

Il reste que le spetacteur passe un agréable moment, tant les costumes sont performatifs et évocateurs des différentes situations en jeu. L’esprit cinématographique du jeu est parfaitement assumé, mais reste empreint d’une très grande théâtralité. Le jeu se joue du cinéma même, sans aucun complexe et avec une cinglante ironie. Un spectacle à partager pour comprendre l’univers loufoque de Woody Allen, et assister à la mort effective et philosophique de Dieu !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s